Histoire de l'entreprise

Des voitures, mais pas seulement 1926-1945

Temps de lecture : 10 min

Bosch a su louvoyer entre les écueils des crises économiques et les dictats des nationaux socialistes à la force de ses innovations et de son endurance.

Dessin d'un réfrigérateur, logo Bosch au premier plan

La pompe à injection diesel — Le deuxième piler

Après une longue période de mise au point, une innovation enfin concrétisée en 1927 est toujours d'actualité — la pompe à injection diesel. C'est la réaction de Bosch à l'évolution des moteurs diesel qui contrairement aux moteurs à essence ne requièrent pas d'allumage magnéto. Tout d'abord uniquement utilisée sur les camions, la première pompe à injection diesel pour les voitures est mise sur le marché en 1936.

Pompe à injection diesel pour les camions
Pompe à injection diesel pour les camions
Depuis le début, l'usine de Feuerbach est le berceau de la production technologie diesel. La photo montre un collaborateur perforant un carter de pompe, 1935.
Depuis le début, l'usine de Feuerbach est le berceau de la production technologie diesel. La photo montre un collaborateur perforant un carter de pompe, 1935.

Plus de cordes à son arc — Nouvelles orientations des activités

Une crise majeure dans l'industrie allemande de l'automobile conduit l'équipementier Bosch à refondre son portefeuille de produits à partir de 1926. Le résultat est une conjugaison d'anciennes stratégies fructueuses, à savoir perfectionner les produits et les adapter à une production en série comme dans le cas des outils électroportatifs et de la thermotechnologie, ainsi que de favoriser des initiatives entièrement nouvelles comme les technologies de radio et de télévision.

Mis sur le marché en 1933, le réfrigérateur Bosch est conçu pour être plus abordable par un plus grand nombre de ménages.
Mis sur le marché en 1933, le réfrigérateur Bosch est conçu pour être plus abordable par un plus grand nombre de ménages.
En 1932, écouter de la musique en voiture n'est plus un rêve inaccessible lorsque les ingénieurs de Bosch et Blaupunkt mettent au point le premier autoradio d'Europe pour une production en série.
En 1932, écouter de la musique en voiture n'est plus un rêve inaccessible lorsque les ingénieurs de Bosch et Blaupunkt mettent au point le premier autoradio d'Europe pour une production en série.
En 1932, Bosch crée la division actuelle lors de l'acquisition de la section Thermotechnologie de Hugo Junkers.
En 1932, Bosch crée la division actuelle lors de l'acquisition de la section Thermotechnologie de Hugo Junkers.

Outils électroportatifs

Un marteau-perforateur Bosch à l'œuvre (1936)

Tondeuses et marteaux-perforateurs

En 1927, l'ingénieur Bosch Hermann Steinhart découvre dans son atelier d'essai un outil qui le fascine immédiatement. Le « Forfex » a un moteur intégré dans son manche. Cela ouvre un grand nombre de nouvelles possibilités. Le service de Steinhart met le Forfex au point pour une production en série avant d'appliquer le concept au cours des années suivantes aux premiers marteaux-perforateurs. L'équipe utilise les installations de production des usines Bosch comme dispositif d'essai.

Photo : Un marteau-perforateur Bosch à l'œuvre (1936)

Allied excellence — Production avec un puissant partenaire

Près de dix ans après la fin de la guerre, les ventes à l'export se situent encore autour de 34 pour cent. Les coûts de transport élevés et les barrières douanières induisent Bosch à chercher des solutions de remplacement. En France, aux États-Unis et en Italie, l'heure est venue de trouver des partenaires pour une production locale tandis qu'en Australie et au Japon sont recherchées des entreprises partenaires pour la fabrication de produits sous licence Bosch. En 1932, les ventes à l'export atteignent 55 pour cent.

En 1931, avec l'équipementier automobile local C.A. Vandervell, Bosch crée une entreprise commune pour assurer, à Londres, la production destinée au Royaume-Uni.
En 1931, avec l'équipementier automobile local C.A. Vandervell, Bosch crée une entreprise commune pour assurer, à Londres, la production destinée au Royaume-Uni.
August Hoette, directeur de Robert Bosch Supply and Service Pty Ltd. à Melbourne, démarre également la production de bougies en Australie sous licence Bosch.
August Hoette, directeur de Robert Bosch Supply and Service Pty Ltd. à Melbourne, démarre également la production de bougies en Australie sous licence Bosch.

FESE

FESE Récepteur domestique de télévision (1938)

Technologie de pionnier

Avec le pionnier écossais de la télévision, John Logie Baird, ainsi que les sociétés Zeiss Ikon et Loewe, Bosch fonde Fernseh AG (FESE) en 1929. Des années de recherche ont abouti finalement aux premiers grands succès. FESE fournit les premiers appareils d'enregistrement électronique pour les Jeux Olympiques de 1936 à Berlin et, cette même année, présente les premiers « récepteurs domestiques de télévision ». Pendant la guerre, à des fins militaires, FESE est astreinte à mettre au point une bombe dotée d'une caméra intégrée pour un contrôle à distance par le biais d'une image de télévision. La fin de la guerre fait avorter le projet pendant sa phase de test.

Photo : FESE Récepteur domestique de télévision (1938)

Dessin d'un opérateur sur une machine.

Injection d'essence pour les moteurs d'avion et technologie télévisuelle

Lorsque les nationaux socialistes arrivent au pouvoir, les défis à relever par Bosch sont de taille. Le régime impose d'accélérer la recherche et le développement de la technologie d'injection d'essence pour les moteurs d'avion et lance la construction de nouvelles usines. Notamment, la technologie télévisuelle devient un enjeu militaire majeur. En 1939, les ventes à l'étranger de l'entreprise tombent en dessous du seuil de neuf pour cent.

Même si les nationaux socialistes appliquent une politique d'autarcie économique, Bosch continue à vendre ses produits dans le monde entier. C'est le cas de Tianjin en Chine, comme le montre la photo (1938).
Même si les nationaux socialistes appliquent une politique d'autarcie économique, Bosch continue à vendre ses produits dans le monde entier. C'est le cas de Tianjin en Chine, comme le montre la photo (1938).
Une pompe à injection d'essence Bosch sur un moteur d'avion (1941)
Une pompe à injection d'essence Bosch sur un moteur d'avion (1941)

Usines de guerre et travailleurs forcés

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Bosch bascule à nouveau ses activités vers une production militaire. L'équipement motorisé des militaires est si important que les activités de l'entreprise dans le domaine de l'automobile sont autorisées à continuer. Comme dans toute l'industrie allemande, les collaborateurs réquisitionnés pour les interventions militaires sont remplacés par des travailleurs forcés provenant des territoires occupés dont les conditions de vie et de travail sont inhumaines dans certains cas.

La transformation des matières premières destinées à la production démarre en 1909 à l'usine métallurgique de Feuerbach. Cette photo montre des collaborateurs coulant du métal léger en 1942.
La transformation des matières premières destinées à la production démarre en 1909 à l'usine métallurgique de Feuerbach. Cette photo montre des collaborateurs coulant du métal léger en 1942.
Ouvrières fabriquant des bobines d'allumage dans l'usine de Stuttgart (1944)
Ouvrières fabriquant des bobines d'allumage dans l'usine de Stuttgart (1944)

Résistance et protection des juifs

Par ailleurs, la direction de l'entreprise Bosch aide activement la résistance à lutter contre le régime des nationaux socialistes. Engagé comme conseiller dans la société, Carl Friedrich Goerdeler en est la cheville ouvrière. Des juifs persécutés sont également embauchés pour les sauver de la déportation vers les camps de concentration ou aidés financièrement pour organiser leur exode.

En 1970, l'ambassadeur d'Israel Idan Avner (au centre) décerne au directeur de Bosch, Hans Walz (à gauche), le titre de « Juste parmi les Nations » au nom du mémorial israélien de Yad Vashem pour l'aide apportée aux Juifs persécutés pendant l'ère nazie.
En 1970, l'ambassadeur d'Israel Idan Avner (au centre) décerne au directeur de Bosch, Hans Walz (à gauche), le titre de « Juste parmi les Nations » au nom du mémorial israélien de Yad Vashem pour l'aide apportée aux Juifs persécutés pendant l'ère nazie.

La fin

Pendant la guerre, les alliés ont bombardé à plusieurs reprises les installations de Bosch. Décédé en 1942, Robert Bosch n'assiste pas à la destruction d'une partie de ses usines. Il laisse des instructions très claires à ses successeurs sur la façon de diriger l'usine qui porte son nom.

De grandes parties de l'usine métallurgique de Feuerbach sont détruites lors d'un raid aérien en 1944. La production est déplacée progressivement vers des zones rurales.
De grandes parties de l'usine métallurgique de Feuerbach sont détruites lors d'un raid aérien en 1944. La production est déplacée progressivement vers des zones rurales.
Le dévastateur bombardement de septembre 1944 abat la symbolique tour de l'usine Bosch.
Le dévastateur bombardement de septembre 1944 abat la symbolique tour de l'usine Bosch.